Headlines

Back to news

Mode Choc : du Lac jusqu’à la rive nord de Montréal |March 21st 2018 | Le Lac Saint-Jean

L’entreprise régionale Mode Choc ouvrira un nouveau magasin de sa chaîne, le 28 mars, à Sainte-Thérèse, sur la rive nord de Montréal. Beaucoup de chemin parcouru pour ce commerce, qui a vu le jour à Dolbeau-Mistassini.

L’aventure a débuté en 1983, pour Raymond Roussy et Marlène Hudon, qui ont ouvert le commerce Aubaine Choc, à Dolbeau.

Ce commerce de vêtements est vite devenu un incontournable dans le milieu, de sorte que de nouvelles succursales ont vu le jour au tournant des années 90. Aubaine Choc est devenu Mode Choc, dans la décennie 2000.

L’entreprise demeure résolument familiale, alors que la fille de Raymond et Marlène, Jessika Roussy, assure une relève.

Trente-cinq ans après sa fondation, le commerce a connu toute une croissance avec l’ouverture de cinq magasins au Saguenay-Lac-Saint-Jean, deux dans la région de Québec, un en Beauce, un au Nouveau-Brunswick et maintenant un autre à Sainte-Thérèse.

«Avec le nouveau magasin de Sainte-Thérèse, ce sera 65 employés de plus. L’entreprise embauchera plus de 500 employés. Le siège social demeure dans la région, à Alma, où une trentaine de personnes travaillent dans l’administration», souligne Joannie Harvey, coordonnatrice au marketing chez Mode Choc.

En s’installant sur la rive nord de Montréal, Mode Choc actualisera son image. (Photo courtoisie)

Montréal

S’installer dans la région de Montréal était une volonté de longue date chez Mode Choc. L’entreprise n’entend pas rater son entrée sur le marché montréalais, en proposant un concept de magasin comportant une image revue et contemporaine.

«On a quand même fait appel à plusieurs entreprises de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean dans ce projet. C’était important d’impliquer des gens de notre région.»

Chose certaine, si l’image du commerce est actualisée, sa vocation demeure intacte, soit d’offrir des vêtements de qualité, à un prix qui demeure abordable, pour les familles.

Avenir

Malgré cet investissement majeur, Mode Choc entend demeurer à l’affut des opportunités d’affaires, laisse entendre Joannie Harvey.

«On surveille les opportunités de croissance. On aime bien les banlieues qui ont un peu le même genre de profil sociodémographique que ce que l’on peut retrouver dans nos marchés, que l’on connaît déjà. On aimerait bien aussi être davantage présent à Québec».

Source : https://www.lelacstjean.com/mode-choc-lac-jusqua-rive-nord-de-montreal/